Totale actu foot, mercato, ballon d'or

fifa ballon d'or actualité euro 2016 programme foot programme foot
pub

Michy BATSHUAYI OM

En recrutant le jeune attaquant belge Michy Batshuayi, l’Olympique de Marseille a tenté un sacré pari. Si l’ancien buteur du Standard de Liège parvient à s’imposer en Ligue 1 et gomme certains défauts, il peut tout à fait devenir la révélation de l’année.

Il était évident que ça bougerait à l’OM avec la nomination de Marcelo Bielsa. L’arrivée de Romain Alessandrini, passé à Rennes après avoir été formé sur les bords de la Méditerranée, peut être qualifiée de logique connaissant les qualités offensives du bonhomme. En revanche, la seconde recrue phocéenne est un beau pari sur la jeunesse. A 20 ans, Michy Batshuayi fait figure d’inconnu pour les non-initiés. Mais les performances du gamin en Jupiler League avec le Standard de Liège méritent qu’on lui accorde un minimum d’attention et de crédit.

Le garçon a marqué à 21 reprises en 38 matches de championnat la saison passée et réalisé de très bonnes sorties avec les Espoirs belges (12 sélections, 5 buts). Dans le style, on pourrait voir des similitudes avec Mario Balotelli. Il possède un culot et une propension à surprendre l’adversaire qui ne sont effectivement pas sans rappeler le fantasque attaquant de la Squadra Azzurra. L’OM se serait-il offert un vrai bijou pour une somme d’environ 6 millions d’euros ? Possible. La certitude, c’est que ce recrutement s’inscrit parfaitement dans la politique privilégiée par Vincent Labrune, qui consiste à faire grandir de jeunes talents pour mieux les vendre par la suite, comme cela se fait en Allemagne ou aux Pays-Bas.

Michy Batshuayi, déjà très polyvalent à 20 ans

Très bon techniquement, l’international Espoirs belge possède une belle marge de progression. Il excelle déjà dans le jeu dos au but, peut servir de pivot ou bien se retourner et enchaîner grâce à sa puissance et à sa rapidité. Il fallait bien qu’il y ait un défaut quelque part : l’attaquant d’origine congolaise se révèle un brin cabochard, comme l’expliquait sur une radio belge son partenaire au Standard Igor de Camargo. « Il est le meilleur… quand il veut. Et il ne veut pas toujours ! J’essaie toujours d’aider pour les petits détails. Mais il n’écoute pas toujours. » D’autres, comme Marc Wilmots, le trouvent encore trop égoïste sur un terrain. Voilà pourquoi le Lillois Divock Origi lui était préféré pour le Mondial. « Batshuayi peut mieux faire, expliquait le coach des Diables Rouges en début d’année. Je trouve qu’il est trop perso. Il pense trop peu au collectif. Et je ne veux absolument pas de quelqu’un qui pense seulement à sa Coupe du monde. » Apparemment, Michy a compris les choix de l’ancien attaquant des Girondins de Bordeaux. «J’ai lu les déclarations du sélectionneur. C’est une leçon. Je prends les conseils de tout le monde. Je n’ai que 20 ans, je sais que je vais encore apprendre et progresser.» Prendre conscience de ses erreurs, c’est déjà avancer, dit-on.

Vous pouvez compter sur Marcelo Bielsa, qui en a maté bien d’autres, pour corriger cela. Si le pari marseillais s’avère gagnant à la fin de la saison 2014-15, la Ligue 1 aura peut-être trouvé sa nouvelle star à condition que le coach argentin accorde un peu plus de temps de jeu à Michy Batshuayi qui contemple pour le moment le travail du meilleur buteur du championnat.